Aix-La Constance, quartier durable, innovant, et « éco-spot » de biodiversité.

Depuis plusieurs années, la ville d’Aix-en-Provence s’est engagée dans la mise en œuvre de stratégies de développement durable, afin de renforcer sa qualité de vie, de lutter contre le réchauffement climatique, de préserver la biodiversité, et les ressources naturelles de son terroir.

Cette orientation doit néanmoins prendre en compte la nécessaire réalisation d’opérations d’urbanisme pour répondre aux besoins d’une population grandissante.

Le projet de Z.A.C de la Constance s’inscrit dans ce contexte. Extension naturelle de la ville entre quartiers Ouest et Sud-Ouest, il  souhaite être un modèle urbain exemplaire sur le plan environnemental, ainsi que culturel par la protection et la valorisation de sites cezanniens remarquables liés à « l’invention » du paysage moderne par Paul Cezanne.

Bien au-delà d’une zone de développement urbain, on est là sur un secteur stratégique et patrimonial qu’il convient de protéger au mieux.

Nous avons le plaisir de faire partie de ce projet à l’ambition vertueuse, en collaboration étroite avec la SPLA Pays d’Aix territoires, en charge de l’aménagement pour le compte de la ville d’Aix-en-Provence. En résumé, le projet urbain de La Constance englobe 98 hectares dont seulement moins de la moitié seront constructibles. 

250 000m² de surface de plancher sont envisagés permettant au terme de l’opération de proposer 3 600 logements supplémentaires.

Afin d’assurer la mixité fonctionnelle du futur quartier, il est également prévu 6 000m² de commerces et de services, ainsi que 70 000 m² d’activités tertiaires comprenant le Pôle numérique aixois de la French Tech.

60% de cet espace d’aménagement  seront traités en espaces publics et espaces verts, avec au cœur du quartier, un grand parc naturel de plus d’une vingtaine d’hectares !

Plan du projet de La Constance. Source : La Constance – Aix en Provence.

L’objectif environnemental principal est de transformer ce projet urbain en « éco-spot » de biodiversité, offrant toutes les ressources nécessaires et de qualité pour de nombreuses espèces sauvages.

En 2018, une étude a été entreprise en ce sens par Ecotonia concernant la faune et la flore, afin de proposer des solutions conciliant au mieux l’opportunité du projet, et la préservation de la biodiversité sur le site et ses alentours.

Cette étude d’impact consiste à :

  • – Déterminer le contexte écologique du site du projet et ses alentours, 
  • Conseiller le porteur de projet dans la détermination des secteurs naturels à préserver, dans les modalités de préservation, et le choix des aménagements paysagers,
  • Réaliser et évaluer la faisabilité-même du projet en fonction du contexte environnemental. 

Nos missions réalisées :

  • – Étude faunistique et floristique,
  • – Mise en place des mesures ERC pour les impacts prévisibles (Eviter, Réduire et Compenser), 
  • – Rédaction du dossier de demande de dérogation à la conservation d’espèces végétales protégées.
  • – Une analyse des receuils de données existantes a donc été effectuée et renforcée par un certain nombre d’investigations de terrains simplifiées ou orientées.

Selon le Projet d’Aménagement et de Développement Durable de la commune, la zone de projet est située conformément dans un axe de développement du territoire. Aussi, concernant les espaces naturels, les réservoirs et corridors à valoriser ne seront pas impactés par le projet.

Le projet est conforme aux schémas d’aménagement du territoire.

Note : ces mesures prévues sont en cours de validation par les autorités environnementales (DREAL).