Les Salins du Lion, un corridor repensé pour la faune et la flore.

Nous avons eu le plaisir de travailler avec ALTAREA COGEDIM et l’agence Paysagiste Paysage Ingénierie Conseils, sur le projet d’aménagement « Nouvelle Rive ». 

Localisé en bordure de deux Zones Naturelles d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique : « Salins du Lion » (15 espèces d’oiseaux à enjeux de conservation), et « Étang de Berre – Etang de Vaine » (6 espèces d’oiseaux à enjeux de conservation), le site représente un terrain sensible pour la biodiversité.

Les aménagements paysagers ont été pensés et conçus dans la vision intégrative de corridors pour la faune mobile créant des interrelations entre les espaces avoisinant et le monde du vivant. 

Nos objectifs pour la conservation de la biodiversité :

  • – Création de corridors écologiques urbains et de zones de biodiversité ;
  • – Intégration écologique liée à la Cuesta de Vitrolles, une grande barre rocheuse surmontée d’un remarquable corridor forestier ;
  • – Création d’une grande palette végétale comprenant un nombre important de plantes principalement indigènes.

Les formations paysagères en 4 niveaux : 

  • Les arbres : une vingtaine d’essences ont été choisies majoritairement mellifères. On trouvera notamment le tilleul, le robinier, l’érable, le chêne, l’aulne, l’olivier… quelques arbres des milieux humides comme le peuplier et le frêne et enfin, en rez de jardin, quelques fruitiers seront plantés. Au total, plus de 195 arbres seront mis en terre ;
  • Les arbustes et grimpantes ont été puisés parmi une large gamme à la fois ornementale (céanothe, olearia, oranger du Mexique, vitex, nerium, hebe..) et autochtone (alatarnes, coronilles, arbousier, fillaire…). Au total, ce sont quelques 2 350 ligneux ;
  • Les vivaces et plantes aromatiques seront environ 38 300 unités ;
  • – Les couvre sols et substituts de gazons, ce sont quelques 32 570 plantes qui seront installées. Des plantes économes en eau ont été choisies, ne nécessitant que peu d’entretien et pas d’engrais, elles participeront à la diversité des milieux.

Les mesures requises :

  • – Plantation d’arbres à feuilles caduques et alignement des arbres selon une approche multistrate (feuillus, arbustes mellifères, plantes aromatiques et mellifères) ;
  • – Prairie de papillons avec un protocole scientifique pour maintenir l’écologie des espèces ;
  • – Création de prairies selon l’approche des graminées indigènes ;
  • – Restauration d’un milieu humide avec habitat, dans l’intérêt de la collectivité ;
  • – Création d’habitats respectueux de la faune, y compris des nichoirs pour oiseaux.

Ce projet ambitieux est un bel exemple de solutions environnementales vertueuses pour la faune et la flore, où la reconstitution de plusieurs écosystèmes garantie une renaturation pérenne de l’habitat.

Images réalisées par Louise Filippi dans le cadre d’un film institutionnel pour Cogedim.