Amphibiens et Zone Naturelle Protégée

Panneau pédagogique de sensibilisation des zones naturelles protégées, Ecotonia.
* Vous avez été redirigé sur cette page en scannant le code QR de notre panneau pédagogique sur une zone naturelle protégée pour les amphibiens ?
Vous êtes au bon endroit ! 

Nos actions pour la protection des amphibiens

En région PACA, les amphibiens protégés comme le Crapaud calamite et le Pélodyte ponctué sont fréquents aux abords de certaines zones où la pression d’urbanisation est très forte et où sont réalisés des projets d’aménagement.

Ecotonia est spécialisé dans ces enjeux liés à la préservation des populations d’amphibiens. Nous intervenons sur le terrain par la mise en place de filets « anti-passage » à amphibiens. Ces derniers servent à :

  • – Créer des couloirs de dispersion et de confinement hors des zones de travaux,
  • – À orienter les flux migratoires de ces espèces sensibles vers des zones sanctuarisées qui ont été réalisées spécialement pour elles. L’objectif est qu’elles y trouvent un ensemble de conditions écologiques favorables à leur reproduction.
  • – Minimiser l’impact sur la biodiversité et préserver les espèces protégées telles que le Crapaud calamite. 

Ecotonia s’engage dans la création de panneaux pédagogiques pour sensibiliser la population à la préservation de ces espèces dans des zones protégées ciblées. 

L’exemple du Crapaud calamite, une espèce classée liste Rouge IUCN

Crapaud calamite, Epidalea calamita (Laurenti, 1768) :

Liste Rouge  IUCN Statut
Liste Rouge  IUCN  Monde  LC
Liste Rouge  IUCN Europe LC
Liste Rouge  IUCN France LC
Liste Rouge  IUCN Reptiles de France LC

Les aspects biologiques du Crapaud calamite ne vous y tromperont pas :

  • De taille moyenne, cette espèce mesure habituellement 40 à 70 mm chez le mâle et 50 à 80 mm chez les femelles,
  • L’iris est jaune vif, plus ou moins verdâtre et quelquefois grisâtre, veiné de brun, de vert ou de noir,
  • La face supérieure est assez tachetée, marbrée de vert kaki. Une ligne médio-dorsale jaune pâle est visible le plus souvent.

Où le trouver ?

  • Le Crapaud calamite est une espèce qui vit dans des habitats sablonneux et ensoleillés dont la végétation est rase et présente des parties de sol nu.

Où se reproduit le Crapaud calamite et quand ?

  • Les sites de reproduction sont des points d’eau peu profonds, ensoleillés, sans prédateurs de têtards, tels que les petites mares temporaires.
  • La période de reproduction commence en général en mars au sud et en avril-mai plus au nord ou en altitude. Elle dure jusqu’en juillet-août.
  • – Le Crapaud calamite peut aussi se reproduire en octobre-novembre par temps chaud, dans le sud et le sud-ouest de la France.

Son voisin, le Pélodyte ponctué

Pélodyte ponctué, Pelodytes punctatus (Daudin,1803) :

Liste Rouge  IUCN Statut
Liste Rouge  IUCN  Monde  LC
Liste Rouge  IUCN Europe LC
Liste Rouge  IUCN France LC
Liste Rouge  IUCN PACA LC

Comment le reconnaître ?

  • – Cet amphibien a le membre postérieur long, avec un petit tubercule métatarsien.
  • La peau dorsale est verruqueuse, avec des glandes saillantes formant souvent des séries longitudinales un peu sinueuses.
  • La face supérieure du corps est verdâtre, brun clair ou grisâtre ponctué de verdâtre sur les verrues.

Où le trouver ?

  • – Le Pélodyte ponctué affectionne particulièrement les milieux ouverts avec ou sans végétation arborée ou buissonnante.
  • – Il semble apprécier les zones aux sols très superficiels et bien exposés tels que les éboulis ou les amas sableux.
  • – Parmi ses habitats de prédilection en phase terrestre, on peut compter les prairies, pelouses, garrigues et zones forestières alluviales.
  • – Il fréquente également des milieux plus anthropisés tels que les labours et vignobles, jardins et terrains vagues, près des murets, carrières…

Le saviez-vous ?

  • La femelle Pélodyte ponctué peut pondre entre 1000 et 1600 œufs, fractionnés en paquets de quelques dizaines à quelques centaines d’œufs et dispersés sur la zone de ponte !
  • – La durée du développement embryonnaire varie de 3 à 19 jours.

-> Il est important de respecter les indications concernant les zones protégées pour la faune et la flore. De ce fait, vous les préserver sans les déranger !

Pour plus d’actualité, suivez-nous sur nos pages Facebook et LinkedIn.